An alt text

Historique de mon usage des outils de "chat"

Voici une “feuille” de mon jardin numérique pour partager mon parcours utilisateur de logiciels de messagerie instantané.

Comme cet article fait partie de la section “digital garden”, j’espère que je l’actualiserai régulièrement.

1999

2000

IRC est le premier système de chat que j'ai utilisé sur Internet. Globalement, c'était comme Slack, Microshot Teams… mais 20 ans avant. Principalement orienté autour de canaux (canal, channel, room), publié sous licences libres, construit sur un protocole et un réseau ouvert.
Principalement utilisé par des geeks, des hackers, j'étais connecté sur les canaux du style #france, #linux, #warez, #php, #mp3, #metz, #moselle
Mes camarades de classe de faculté étaient rassemblés dans quelques canaux privés.

ICQ un peu plus tard dans l'année 2000, des camarades classes m'ont invité sur ICQ, un service propriétaire. Alors que IRC était principalement orienté autour des canaux, ICQ était principalement utilisé pour des échanges entre deux utilisateurs, comme les SMS, WhatApps,… De mémoire, ICQ proposait déjà toutes les fonctionnalités des logiciels de messageries modernes (mis à part le chiffrement). Vingt ans plus tard, j'ai encore beaucoup d'émotion quand j'entends le son de notification ICQ : "Uh Oh!".

À cette époque, je me souviens que les choses étaient simples : utilisation du SMS sur téléphone mobile, les équipes étaient rassemblés autour de canaux sur IRC, et les échanges en duo sur desktop étaient effectués sur ICQ.

2002

Je ne sais pas pour quelle raison, en 2002, pratiquement tous mes contacts ont migré de ICQ vers AIM (AOL Instant Messenger).
Ce service a touché le grand public, quasiment tous mes amis du Tennis de Table de Thionville étaient présents sur AIM. Toutefois, de ce que j'ai pu observer, son usage était exclusivement orienté conversation à deux, je n'ai jamais vu d'utilisation de room, je ne sais même pas si la fonctionnalité était disponible à cette époque.

2003

J'ai pu constater une nouvelle migration, cette fois de AIM vers MSN Messenger, peut-être à cause de l'intégration par défaut de MSN à Windows XP.

Pour les échanges publics, je me souviens d'avoir observé une forte augmentation de forums thématiques propulsés par le moteur libre phpBB. J'avais même installé une instance sur forum.thionville-tt.net qui était très populaire, pratiquement toutes les personnes impliqués du club y étaient présents. Dans cette capture de 2007 ce forum comptait 12471 messages et 90 membres.

2006

2006 est l'année pendant laquelle je me souviens avoir commencé à étudier et utiliser XMPP.
Alors que je continuais à utiliser IRC, un réseau libre, pour des canaux entre geeks, le protocole ouvert XMPP et son réseau ouvert, interconnectable et décentralisé Jabber, me semblait parfait pour remplacer les protocoles fermés AIM et MSN. J'espérais ainsi éviter de nouvelles vagues de migrations, comme celles que j'avais connues les trois années précédentes.

Je pense que c'est en 2006 ou 2007 que j'ai déployé une instance du serveur ejabberd pour un usage professionnel. Je pouvais échanger avec mes collègues, avec les adresses Jabber du style stephane@is-webdegin.com, ce qui avait l'avantage d'être identique aux adresses mails. Je trouvais cela très propre.

XMPP avait tout pour plaire : un protocole ouvert basé sur des RFC et évolutif via les XEP…

De plus, entre 2005 et 2008, les bonnes nouvelles pour XMPP s'enchainaient, avec par exemple l'adoption de XMPP par Apple et Google en 2005, et par Facebook en 2008.

Quinze ans plus tard, avec le recul, je m'aperçois que j'étais trop optimiste.

Avec le temps, je me suis bien rendu compte que la communauté XMPP rencontrait des difficultés, par exemple, je n'ai jamais réussi à me connecter à des canaux avec un client XMPP. Globalement, je trouvais les clients de mauvaise qualité alors que le protocole et les serveurs progressaient de plus en plus.

2010

2012

2014

2016

2018

2020

2022